Session ordinaire de l’Assemblée: Cheikh Ould Baya en rappelle les circonstances et invite les élus à jouer leur rôle

Le président de l’Assemblée nationale, Cheikh Ould Baya, a présidé, lundi, l’ouverture de la première session parlementaire ordinaire pour l’année 2022-2023. Une occasion qui coïncide, a-t-il dit, lors de son traditionnel discours inaugural, avec l’ouverture des classes après l’adoption de la loi d’orientation pour le système éducatif national. Le président de l’Assemblée nationale a, par ailleurs, rappelé l’importance de cette session ordinaire pour débattre de la loi des finances que présente, chaque année, le gouvernement et le rôle attendu des élus dans de tels débats.
Nous vous proposons l’intégralité du discours du président de l’Assemblée nationale

“Au nom d’Allah Le Clément Le Miséricordieux

Paix et salut sur le Prophète

Excellences Messieurs les Ministres ;

Collègues députés,

Mesdames et Messieurs,

Nous voici, aujourd’hui, à la date constitutionnelle de la première session ordinaire de l’année parlementaire 2022-2023, pour continuer à exercer nos fonctions législatives et de contrôle après une pause qui nous a permis de retourner dans nos circonscriptions et de prendre connaissance des préoccupations et des intérêts des ceux qui nous ont investi de la responsabilité de leur représentation.

Nul n’est besoins pour moi de vous rappeler l’importance de la première session ordinaire, étant donné qu’elle voit annuellement l’étude de la loi de finances, qui est une concrétisation de la politique du gouvernement au cours d’un exercice budgétaire déterminé, qui vous permettra de discuter et d’évaluer toutes les politiques sectorielles de l’année en cours et de voir les plans de travail des ministères pour l’année à venir.

Il est également prévu que notre session en cours débatte de certains projets de loi réglementaires importants qui, nous l’espérons, contribueront à améliorer le code électoral et à consolider la pratique démocratique dans notre pays.

Mesdames et Messieurs,

L’ouverture de notre session actuelle coïncide avec le retour des élèves et des étudiants dans leurs établissements d’enseignement, ce qui nous oblige – gouvernement, législateurs et parents d’élèves – à faire à étudier les moyens les plus efficaces pour assurer le succès de la réforme de l’éducation, qui a commencé sa cours de concertation qui a abouti à l’élaboration de la loi d’orientation de l’éducation nationale. Loi que nous avons approuvée lors de la dernière session parlementaire dans l’espoir qu’elle fondera l’école républicaine à laquelle nous aspirons tous, car l’avenir de notre pays passe par l’investissement dans nos enfants et leur immunité contre les dangers de l’ignorance, de la perversion et de l’extrémisme.

Collègues députés

Je suis convaincu que vous saurez assumer vos responsabilités par la participation active et responsable aux travaux de cette session parlementaire ordinaire qui, avec la bénédiction d’Allah, a été déclarée ouverte conformément à l’article 52 (nouveau) de la Constitution et aux articles 54 et 55 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Que la paix et la Miséricorde d’Allah soient sur vous “

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button