Publication des mémoires de l’ex ministre des affaires étrangères M. Ahmed Ould Teguedi

Mille félicitations et meilleurs compliments à mon frère et ami, Son Excellence M. Ahmed Ould Teguedi, Ex-Ministre des Affaires étrangères, pour la publication de l’ouvrage portant ses mémoires sous le titre «Regard sur 34 ans de diplomatie mauritanienne» paru aujourd’hui aux éditions L’Harmattan à Paris.
Autant, c’est l’occasion pour moi de le remercier de m’avoir fait l’honneur et la primauté d’annoncer la publication de cet ouvrage, qui constitue un témoignage documenté de la part d’un diplomate chevronné qui avait servi son pays et sa patrie entre 1981 et 2015 avec honnêteté, professionnalisme et dévouement, inspiré par un adage soufi “servir sans se servir” qui exprime le comble du désintéressement et de l’abnégation.

«Regard sur 34 ans de diplomatie mauritanienne» est un ouvrage d’environ 200 pages de taille moyenne, préfacé par M. Miguel Angel Moratinos, ancien Ministre espagnol des Affaires étrangères, qui a été un collègue de l’auteur à titre d’Ambassadeurs à Tel-Aviv ; L’avant-propos du livre est écrit par M. Cheikh Sid’Ahmed Ould Babamine, un autre ancien Ministre des Affaires étrangères et un ami de l’auteur.

L’ouvrage se termine par un épilogue comprenant deux témoignages inédits dont l’un a été rédigé par le Général de corps d’armée Babacar Gaye (Sénégal), Ancien conseiller militaire du Secrétaire général des Nations unies et, le second par le Colonel Peer de Jong, (France) Vice-président de l’Institut d’études stratégiques “Themiis” à Paris. Les deux hommes avaient connu et côtoyé l’auteur lorsqu’il était le Représentant permanent de la Mauritanie auprès de l’ONU, puis comme Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération. Ils ont travaillé avec lui sur le dossier de l’intégration et de l’initiation des forces armées mauritaniennes pour la participation aux forces de maintien de la paix des Nations Unies «Casques Bleus ». Apparemment, l’auteur de cet ouvrage de Mémoires, a été le père du Peacekeeping mauritanien. L’homme qui avait réussi à introduire le dossier du pays, pour la première fois, au volet de maintien de la paix des Nations Unies qui est un effort conjoint du Département des opérations de maintien de la paix et du Département de l’appui aux missions.

S’agissant du corpus de l’ouvrage, il comprend 5 chapitres, une conclusion générale et trois annexes en plus des épilogues.
Dans son intégralité, l’ouvrage est un témoignage inédit de l’ère diplomatique contemporaine dans ses dimensions mauritaniennes, régionales et internationales. Il soulève et traite sans tabous, de nombreuses questions et sujets dans un style noble et détaché. L’ouvrage est d’autant plus intéressant compte tenu de l’intensité et de la gravité des événements que de la profondeur de leurs effets et impacts diplomatiques, politiques et économiques (Invasion du Koweït, Première guerre du Golfe, Relations entre la Mauritanie et Israël, etc.) ; C’est aussi un ouvrage divertissant, et même parfois amusant, notamment à travers les nombreuses blagues et taquineries spontanées, disséminées à travers les pans d’un récit séduisant.

Le constat le plus frappant dans cet ouvrage, serait peut-être, cette nouvelle grille de lecture, cohérente et documentée de l’historique des relations entre la Mauritanie et Israël, que l’auteur dévoile sans détours, les dessous, les causes, l’essor et la fin. A ce titre, l’ouvrage de Teguedi, serait à mon avis, un récit inédit qui bouscule les idées reçues, tout en forgeant une interprétation originelle d’un sujet qui a été longtemps, considéré hyper sensible voir brulant, aussi bien par l’opinion publique nationale que par les élites mauritaniennes. Sur ce champ chaotique et taraudé, l’auteur s’est efforcé avec tact et persuasion, afin d’éclaircir le bienfondé et les vrais mobiles qui ont dicté à son époque, cette «relation» entre la Mauritanie et Israël, qui a pourtant toujours était ambiguë aux yeux de beaucoup de Mauritaniens.

Ahmed Ould Teguedi ou “Le Diplomate du Désert”, comme l’a surnommé son ami et collègue Miguel Moratinos, dans la préface de l’ouvrage, est né à Chinguetti en 1954. Il a travaillé exclusivement dans le domaine diplomatique après avoir obtenu son diplôme de Master au Département d’économie et de cybernétique de l’Académie de Bucarest en Roumanie. Il avait servi d’abord comme diplomate et conseiller auprès des Missions diplomatiques à Washington, au Caire, à Sanaa et à Rabat, puis comme Ambassadeur à Tel-Aviv puis, à New York comme Représentant Permanent de la Mauritanie auprès des Nations Unies. Ensuite, il a été nommé Ministre des Affaires étrangères en 2013. Il avait pris sa retraite en 2015.

Bien entendu, le présent ouvrage de Mémoires a été publié dans sa version française, toutefois, la traduction de l’ouvrage en arabe est en cours.

Il est attendu que l’ouvrage soit distribué à travers le monde par la maison d’édition L’Harmattan. En Mauritanie la distribution sera assurée certainement au niveau de L’Harmattan -Mauritanie, Espace El Kettab du livre francophone N°472 avenue Palais des Congrès BP 316, Nouakchott.

Mohamed Saleck Ould Brahim

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button